La Pédicurie

C’est le traitement des affections de la peau ainsi que des ongles . Les pieds, même s'ils passent la majeure partie du temps cachés, ne doivent pas être laissés à l'abandon pour des raisons évidentes de santé et de bien-être.

1. Mais dans quels cas consulter ?

  • Ongle incarné
  • Mycose
  • Sécheresse cutanée, peau desquamante
  • Troubles de la transpiration
  • Ampoules répétées
  • Verrues plantaires
  • Callosités, durillons, cors, crevasses
  • Épaississement ou fragilité de l'ongle
  • Hématome sous l'ongle
  • Le diabète

2. Qui peut consulter ?

Absolument tout le monde, des enfants du plus jeune âge aux personnes âgées, en passant par les adolescents, les adultes sportifs ou non (hommes ou femmes), les porteurs de chaussures de sécurité et bien sûr les diabétiques.

3. Déroulement d'un soin de pédicurie

Le soin, d'une durée 45 min, se déroule au cabinet ou au domicile des patients. Ils sont réalisés dans des conditions d'hygiène et d'asepsie rigoureuses à l'aide d'instruments stériles ou à usage unique.

Le cabinet est également pourvu d'un équipement fonctionnant à l'eau afin de garantir un soin plus agréable et tout en douceur. Le soin se termine par un massage permettant d'hydrater les pieds et de vous détendre !

Le pédicure-podologue peut être amené à prescrire certains médicaments à usage externe pour assurer le suivi thérapeutique des lésions traitées (pommades, antiseptiques, antifongiques…). En fonction du diagnostic il pourra orienter son patient vers des examens complémentaires (radio, IRM…), un traitement médical, ou un autre professionnel de santé.

A titre préventif, il est conseillé de consulter un Pédicure-Podologue régulièrement (une fois par an, deux fois pour les enfants et adolescents), même si l’on ne ressent aucune gêne ou douleur. Il pourra ainsi détecter en amont le moindre problème.

Ongle incarné

Un ongle est incarné quand il pénètre dans les tissus qui limitent ses bords latéraux. L'incarnation touche surtout le gros orteil. L'incarnation de l'ongle entraîne une réaction inflammatoire, la zone autour de l'ongle devient douloureuse, rouge et gonflée. En cas d'infection, un bourrelet est visible autour de l'ongle. Un œdème peut même apparaître, voire un écoulement purulent.

1. Il existe des facteurs favorisants l'ongle incarné

  • Une mauvaise coupe des ongles; Un traumatisme de l'orteil (coup, fracture...)
  • Une anomalie de l'ongle
  • Des chaussures mal ajustées, trop serrées
  • Une transpiration importante
  • L'arthrose des orteils qui peut induire une modification osseuse
  • Une mauvaise positon du pieds pendant la marche ou la station debout
  • Certaines maladies comme le diabète

2. Que faire en cas d'ongle incarné ?

Il est conseillé de portez des chaussures larges et évitez les talons, ainsi que de maintenir vos pieds au sec. Surtout, ne pas couper vous-même l'ongle pour isoler la partie incarnée. Celle-ci continuera de toute façon à s'enfoncer. Changez de chaussures pour des chaussures confortables, remettez à plus tard l'adaptation à des chaussures neuves. Évitez les bains trop chauds.

Consulter un pédicure-podologue qui sera à même de vous conseiller et par un soin d'enlever le potentiel bout d'ongle qui cause l'ongle incarné. Un conseil médical précoce permet de conserver l'ongle. Des soins locaux permettent de lutter contre l'inflammation et de prévenir l'infection. Le podologue intercalera entre ongle et orteil un corps neutre, afin de rompre le contact et de stopper l'incarnation.

Si votre ongle est au stade de l'infection, présence d'un bourrelet, douleur insupportable, œdème et écoulement, il faut consulter votre médecin rapidement afin qu'il mette en place un traitement antiseptique et/ou antibiotique.

3. Suite à une consultation plusieurs options peuvent s'offrir à fin d'éviter une éventuelle récidive, je serai à même de vous proposer

  • Une mèche résine: si la coupe d'ongle est la cause et qu'il suffit juste de guider et aider l'ongle à la repousse
  • Une orthonyxie : appareillage d'ongle visant à réaxer ce dernier si la courbure de l'ongle est la cause de l'ongle incarné
  • Une onychoplastie: dans le cas ou la position de l'orteil contraint l'ongle à s'empaller dans la chair

Pieds diabétiques

1. Le diabète

Le diabète est un excès de sucre dans le sang. C’est une maladie indolore au début qui fragilise progressivement les artères et les nerfs.

Il existe deux types de diabète :

  • Type 1 : se déclare chez le jeune adolescent. Le seul traitement possible est l’injection d’insuline.
  • Type 2 : se déclare chez l’adulte de 40 à 50 ans et peut être régulé par médication orale et/ou un régime alimentaire adapté.

Le diagnostique est souvent fortuit lors d’une prise de sang c’est pourquoi certains diabétiques l’ignorent encore. Il est donc indispensable de demander conseil à votre médecin.

2. Le pied diabétique et ses complications

Le diabète peut entrainer des complications au niveau des membres inférieurs et en particulier au niveau des pieds. Elles peuvent être dues à :

  • Une mauvaise circulation du sang dans les artères qui peut entrainer des troubles de la cicatrisation.
  • Une diminution de la sensibilité au niveau des pieds (symptôme de la neuropathie diabétique) empêchant donc la détection de blessures. Cette neuropathie rend également la peau plus sèche et fragile, ce qui favorise l’apparition de plaies.

Les complications évoluent sans aucun symptômes au début, il est donc important d’effectuer un suivi médical régulier de ses pieds afin de limiter leur aggravation. Un diabète équilibré permet de limiter le risque d’apparition de ces complications.

3. Comment les soins de votre podologue sont-ils remboursés ?

Je suis titulaire de la clé POD qui me permet, à ce titre, la prise en charge et la mise en place d'un remboursement des soins de pédicurie pour les patients diabétiques concernés. Votre médecin ou Pédicure Podologue évalue le risque de lésion de vos pieds grâce à une observation et un test de sensibilité (test au monofilament) et de motricité. Cela se traduit par un grade (du grade 0 - absence de lésion - au grade 3 quand les lésions sont importantes). L'Assurance Maladie rembourse les soins prescrits par le médecin et réalisés par un podologue pour les lésions de grade 2 (jusqu’à 4 séances par an) et grade 3 (jusqu’à 6 séances par an). Remboursement des soins sur une base de 27 euros.

Si votre médecin le juge nécessaire, ces soins peuvent être réalisés à domicile.

4. Conseils

L'assurance Maladie a publié un Mémo sur le Pied Diabétique pour vous permettre de mieux comprendre la prise en charge. Dont quelques conseils au quotidien:

  • Il est recommandé de faire examiner vos pieds au moins une fois par an par un médecin ou un podologue (ou plusieurs fois en cas de neuropathie).
  • Il est également conseillé d’observer vos pieds tous les jours (à l’aide d’un miroir ou d’une tierce personne pour la plante souvent inaccessible) afin de détecter la moindre lésion ainsi que de conserver une bonne hygiène pour limiter les risques supplémentaires.
  • Vous devez vous méfier de produits en libre service tels que certains coupe-ongles, râpes ou produits kératolytiques détruisant les cors/callosités, qui sont trop agressifs et peu compatibles avec des pieds fragiles.
  • Le port de chaussures non traumatisantes, souples et confortables reste une bonne protection contre les frottements et les blessures.

Votre médecin pourra aussi vous orienter vers un podologue afin de faire un bilan podologique en cas de déformations ou troubles d’appui, et vous prescrire la fabrication de semelles orthopédiques sur mesure.

Je serais donc à même de vous fournir toutes les informations pratiques afin de choisir des chaussures adaptées, de sélectionner les produits qui vous correspondront et autres astuces de prévention et de confort au quotidien.

N’hésitez pas à me poser des questions !

Verrue plantaire

1. Qu'est-ce qu'une verrue plantaire ?

Ce sont des excroissances sans gravité de l'épiderme, liées à une infection cutanée provoquée par le papillomavirus humain ou HPV. Les verrues plantaires surviennent souvent après une contamination virale dans une salle de sport, une douche collective ou une piscine. En effet, l'eau chauffée ramollit la peau des pieds et favorise ainsi l'apparition des verrues plantaires. Aussi, les surfaces rugueuses autour des bassins favorisent les lésions de la peau et l'infection par le virus. Mais il faut quand même noté l'aspect psychologique qui rentre en oeuvre. En effet le stresse est un facteur non négligeable dans l'apparition d'une verrue.

Le papillomavirus, responsable des lésions, est un virus encore mal compris. Il est présent à la surface de la peau de plus de la moitié des individus… qui ne développent pas tous des verrues. Une susceptibilité ou un terrain génétique et/ou immunitaire est (sont) évoqué(es).

2. Comment éviter de contaminer les autres ?

Même si les verrues cutanées sont contagieuses, il faut des contacts prolongés et répétés pour que le virus se propage. C'est surtout si les verrues ont été grattées et qui saignent qu'elles peuvent se transmettre.

Si vous avez des verrues plantaires, des gestes simples permettent d'éviter la transmission ou l'auto-contamination :

  • Évitez de manipuler vos verrues, de les gratter
  • Ne tentez pas de couper, d’arracher ou de brûler vos verrues
  • N’appliquez pas de pansement adhésif sur vos verrues
  • Lavez-vous bien les mains après avoir touché vos verrues ou après application d’un produit pour les traiter

3. Quels traitements contre les verrues plantaires ?

Dans le cabinet de pédicurie, je vous propose plusieurs traitements possibles toujours après élimination de la peau protectrice de la verrue:

  • Sois par application de verrucide (à base d'acide lactique)
  • Soit par cryopen: stylo pour une bonne précision qui permet par diffusion de protoxyde d'azote (N2O) de venir congeler et casser la zone cutanée envahi par la verrue

Ces deux traitements peuvent être complétés dans certains cas par des traitements à la maison prescrits par mes soins.

Hygiène et stérilisation

Dans toute pratique médicale ou paramédicale, la notion d’hygiène est importante aussi bien par respect du patient que du praticien.

Les principes d’hygiène en cabinet consistent principalement en des mesures de prévention.

C’est pourquoi je porte une blouse et j'utilise des gants à usage unique. Entre chaque patient, je prends soin de me laver les mains et de nettoyer les surfaces liées au soin.

  1. Hygiène des instruments de soin

Afin de vous prévenir des risques de contamination, les instruments utilisés pour les soins de pédicurie suivent un circuit de nettoyage bien déterminé:

  • Décontamination : A la fin de chaque consultation, les instruments sont placés dans un bain de produit désinfectant.
  • Conditionnement : Chaque jeu est ensuite placé dans un sachet papier à usage unique comportant un témoin de stérilisation.
  • Stérilisation : les sachets sont enfin placés dans l’autoclave de classe B (obligatoire pour la prise en charges des patients diabétiques) et stérilisés à 134°C.
  • Le sachet sera alors ouvert devant vous pour vous garanti le respect de ce protocole. De même, les lames utilisées sont stériles et à usage unique.

2. Gestion des déchets de soin:

Les Déchets d’Activité de Soin à Risque Infectieux (DASRI) sont divisés en deux catégories :

  • « mous » : déchets ayant été en contact avec du sans ou des liquides biologiques (pansements, compresses…)
  • « perforants » : objets coupants, piquants (lames, aiguilles…)

Tous ces déchets sont collectés dans une boite jaune règlementaire délivrée par une entreprise spécialisée pour être incinérés conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé et de l’Ordre National des Pédicures-Podologues.